Études et Données Pénales 2001

88 - L’implantation des programmes d’échanges de seringues : entre acceptabilité et accessibilité

par Patricia BÉNEC’H-LE ROUX,

Commandité par le cellule SIDA-Toxicomanie de la DDASS de la Seine-Saint-Denis, ce rapport traite la question de l’implantation des programmes d’échanges de seringues destinés aux usagers de drogues injecteurs. Ces programmes constituent un volet de la politique de réduction des risques liés à la toxicomanie (ou prévention secondaire des toxicomanies) et sont mis en œuvre par des associations mandatées par la DDASS. L’objectif des intervenants en toxicomanie est d’aller vers les consommateurs de drogues les plus marginalisés :

1°) pour favoriser les échanges de seringues afin de diminuer les risques de transmission du sida et des hépatites, et

2°) pour tenter de raccommoder le lien social avec cette population difficilement captable et vulnérable.

Plusieurs modes et lieux de distribution existent : à partir d’une boutique (lieu d’accueil pour les toxicomanes), d’un bus itinérant, d’un distributeur automatique de seringues, du travail de rue ou encore en se rendant chez les usagers (squats, appartement).

L’implantation des programmes d’échanges de seringues participe de deux processus concomitants mais difficiles à concilier : l’acceptabilité de l’implantation par l’environnement local (riverains, élus, associations, partenaires socio-sanitaires, police) et son accessibilité aux toxicomanes (géographique, temporelle, mais aussi capacité des intervenants à entrer en relation avec des consommateurs exclus des services sanitaires et sociaux traditionnels et à maintenir cette relation). À partir d’une enquête de type ethnographique, basée sur une trentaine d’entretiens semi-directifs avec les acteurs locaux et sur l’observation des activités des intervenants en toxicomanie dans un dizaine de communes de la Seine-Saint-Denis, nous avons essayé de retracer les processus d’acceptabilité et d’accessibilité des programmes d’échanges de seringues, montrant les enjeux et les facteurs sociaux qui les conditionnent, ainsi que le rôle des acteurs locaux impliqués.

 

2008
105 : La répression de l’usage de produits illicites : état des lieux


2006
99 : Enquêtes locales 2005 sur la victimation et l’insécurité (Aulnay-sous-Bois)


2006
100 : Enquêtes locales 2005 sur la victimation et l’insécurité (Aubervilliers)


2006
101 : Enquêtes locales 2005 sur la victimation et l’insécurité (Gonesse)


2006
102 : Enquêtes locales 2005 sur la victimation et l’insécurité (Lyon)


2006
103 : Enquêtes locales 2005 sur la victimation et l’insécurité (Saint-Denis)


2006
104 : Victimation et insécurité en Île-de-France


novembre 2005
Hors-Série - Dynamique du contentieux administratif. Analyse statistique de la demande enregistrée par les tribunaux administratifs (1999-2004)


2005
Hors-Série - Les récits de vie de policiers à l’IHÉSI-INHES : quatorze ans de recherches


2005
98 - L’élucidation des homicides : de l’enchantement technologique à l’analyse des compétences des enquêteurs


2005
97 - Quand les policiers vont au tribunal


2005
Hors-Série - Les enquêtes quantitatives portant sur les victimes


2004
95 - Approche sociologique des acteurs de première ligne, travaillant dans le cadre de la politique de réduction des risques liés à la toxicomanie


2004
96 - Preuves hybrides


2003
91 - Légaliser pour mieux contrôler ? Le cas des livraisons surveillées de stupéfiants et la loi française du 19 décembre 1991


2003
93 - Placement sous surveillance électronique... La mise en place du "bracelet électronique" en France


2003
94 - La douane face aux trafics de cigarettes et de monnaies


2002
Hors-Série - Émergence du problème des "places offshore" et mobilisation internationale


2002
90 - Arithmétique de l’exécution des peines. Enquête nationale par sondage sur les modalités d’exécution des peines privatives de liberté


2002
92 - Victimation et insécurité en Île-de-France. Les résultats de la première enquête



Télécharger le numéro


622.2 ko