Vient de paraître septembre 2007
Jean-Marc Berlière, Franck Liaigre

Liquider les traîtres

La face cachée du PCF 1941-1943

par Jean-Marc BERLIÈRE, Franck LIAIGRE,

Ils avaient choisi des noms de villes comme pseudonymes : Bordeaux, Paris, Caen, Nice, Toulouse, … Ces hommes et ces femmes appartenaient au détachement Valmy : un groupe à part. La police parisienne l’appelait « le groupe punitif communo-terroriste », les Allemands le « Parteijustiz » tandis qu’eux-mêmes se désignaient comme la Guépéou du Parti. Nul autre groupe armé n’était aussi proche de la direction du Parti clandestin dont il constituait le bras armé. À lui les missions de confiance, aussi secrètes que délicates. Bien qu’il ait perpétré des attentats spectaculaires contre les Allemands (le cinéma Rex), il fut surtout chargé de l’assassinat des « renégats » et du châtiment des « traîtres ». Sur les ordres de Jacques Duclos, ces « cadres spéciaux » exécutèrent, ou tentèrent d’abattre, plusieurs dizaines de personnes dont Marcel Gitton et Georges Déziré, mais aussi des inconnus, comme cette femme dont le corps fut retrouvé en forêt de Rambouillet en octobre 1942. La seule justification donnée aux tueurs qui ignoraient son identité fut qu’elle avait trahi…

Qui était-elle ? La trahison fut-elle la cause réelle de sa mort ?

En enquêtant pour redonner une identité et un visage à cette jeune résistante assassinée, Jean-Marc Berlière et Franck Liaigre nous entraînent dans un monde jusqu’alors très mal connu, les rouages du PCF. L’enquête rigoureuse que ces deux historiens ont menée à partir de l’exploitation d’archives jusqu’alors totalement inédites, se lit comme un roman. Elle permet de découvrir un des secrets les mieux gardés du parti communiste clandestin et, pour la première fois, de suivre au quotidien les policiers des brigades spéciales et de la Section information des Renseignements généraux de la Préfecture de police dans la chasse implacable qu’ils menèrent contre les « communo-terroristes ».

Une étude scientifique qui tord le cou à nombre de légendes et donne à voir une image inédite de la résistance communiste, bien différente des mythes construits depuis la Libération.

Les auteurs

Jean-Marc Berlière, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Bourgogne et Franck Liaigre, chargé de recherches au CNRS, appartiennent tous deux à l’équipe de recherche du CESDIP (Ministère de la Justice / CNRS). On leur doit la première étude scientifique sur les débuts de la lutte armée menée par le parti communiste à l’aide des « Bataillons de la jeunesse » à l’automne 1941 (Le Sang des communistes, Fayard, 2004).

 

février 2008
La France nous a lâchés !


janvier 2008
Violence in Europe


novembre 2007
Les bandes de jeunes. Des "Blousons noirs" à nos jours


octobre 2007
Gendarmes et voleurs


septembre 2007
Une justice dans l’urgence


septembre 2007
Sortir des banlieues


mai 2007
Baigneurs et bagnards


avril 2007
Quand les banlieues brûlent...


avril 2007
Profession : Policier. Sexe : féminin


mars 2007
Les élèves transparents



Télécharger le numéro